Accueil Les oulipiens de l’année Traverse la terre
Il bat et se cale

Page précédente Page suivante

Il bat et se cale, ce fleuve rare, sec.
Ce sera revu, elfe, cela, c’est établi.


En Icare, du rayon estival, la vit, se noya.
Rude racine.