Accueil Les oulipiens de l’année Livres futurs
Futurs bouquins

Page précédente Page suivante

Tant d’obscurs bouquins, jamais pondus, jamais vus, jamais lus, sont-ils tout à fait nuls pour autant ? Non, non, trois fois non ! Affirmons haut, fort, vif, qu’ils sont ! Mis non au jour, mais au placard, tapis dans maints rayons du corpus mondial, vivotant au cachot, mots disjoints, un à un, ou trois par trois, ou amas plus ou moins gros, tronçons plus ou moins longs. Mais voici qu’ils sont circonscrits du produit abondant – surabondant, quasi infini – d’un vain crayon, d’un stylo bavant à flot continu, captifs d’un brouillard qui fait obstruction à mon inquisition. J’ai soif d’unir, saisir, assortir, trop d’imparfaits profils. Constant, assidu, mon travail a jusqu’alors mal fini. Sort accablant, j’ai vu, ici, là, partout, propos abusifs, imitation, usurpation, plagiat qui m’ont contraint à courir sans fin, jaloux du tissu ravi, fil à fil, à mon opus futur.

Lipogramme en E.