Accueil Les oulipiens de l’année La Peinture à Dora
FLL déserte en pensée cet enfer

Page précédente Page suivante

FLL , expert en échecs, fervent élève de Bellmer, Ernst, Klee, Heckel, Mentzel, Schlemmer, etc (ces dégénérés rejetés chez les SS) est enfermé en KZ (genre Bergen-Belsen). FLL , élève zélé d’Hermès, s’empresse de déserter en pensée cet enfer. Tel Becqrel et Néel , FLL se sert, en pensée (je me répète), d’éléments (Fer, Th, Ce et Cs) et crée des rêves d’esthète éphémères. En sept sec, les rêves se perdent tels des Kmemberts, chèvres cendrés et St-Necter, telles des légères perles de gel enfermées entre dextre et senestre. De temps en temps, excédé, FLL tente de se reprendre. De temps en temps, ce frère qenellesc (pleese, permettez ce terme) s’entête, repêche des restes de pensements (des déchets, des cendres) et en recrée, rêves et pensées mêmement éphémères.