Accueil Les oulipiens de l’année Vers à soie
FIL

Page précédente Page suivante

Les vers à soie pour moi évoquent
une visite à Lyon il y a belle lurette,
c’était en mil neuf cent soixante-dix-sept :
cocons, velours, rubans, brocarts,

mais surtout le métier Jacquard
et ses guirlandes de cartons troués,
ancêtres des cartes perforées
des IBM de mon époque

qui muèrent jusqu’à l’ordinateur
que je coussine sur mes genoux
et dont les frémissantes lueurs

rappellent celles des bombyx
juste avant qu’ils se hissent
et se momifient, corde au cou.