Accueil L’oulipienne de l’année Besoin de vélo
Encore une couche

Page précédente Page suivante

Le rêve est l’école du réel.
On compte deux sortes de réels : le réel objectif et le réel imaginaire. Le premier n’est pas fabriqué - c’est le monde, et le second est l’œuvre du rêveur tout seul. Son chef-d’œuvre, pourrait-on dire, car plus il dort, plus le rêveur fabrique du réel imaginaire.

Le réel objectif est celui qu’on voit en face. Contre lui, mais pourquoi contre ? Avec lui, je ne connais pas d’autre remède que la truelle et les pinceaux. Le jour où vous vous trouvez devant un objectif réel bien établi, rien ne vaut un échafaudage large et stable. Vous vous installez sur la plus haute planche et vous attendez que ça passe. Plus précisément, vous attendez que le temps l’use pour redescendre sur terre.

Henri FOURNAU, Encore une couche, Seuil, 2004