Accueil Les oulipiens de l’année Musique de table
El Desdiquatrino

Page précédente Page suivante
par Oskar Rogini

Quatrine ton prénom outrepasse les bornes
Et plonge dans la nuit mon refrain constellé
Dans le jardin c’est une orange avec deux cornes
Dans mon cœur un tourment nullement consolé

Quatrine c’est pourtant toi qui m’as consolé
Toi la comète noire on sait ce que tu bornes
Dans le jardin c’est une orange avec deux cornes
Sous mon crâne un dédale au plafond constellé

Quatrine taisez-vous l’Astérion constellé
Brave plus que l’enfant qu’Ariane a consolé
Dans le jardin c’est une orange avec deux cornes
N’aiguillant vous ni toit ni Calabre sans bornes