Accueil Les oulipiens de l’année C’est un soir de vent
Dysharmonie du soir

Page précédente Page suivante
Voici venir le soir où, virant à l’orage
Chaque goutte s’infiltre ainsi qu’un filament ;
Transposé en image, elle lit Hurlevent,
Coups de foudre et éclairs éclairant le visage.
 
Chaque goutte s’infiltre ainsi qu’un filament
Le viol des frondaisons par le vent est carnage
Coups de foudre et éclairs éclairant le visage.
Le ciel est gris et noir, vrai tableau de Rembrandt.
 
Le viol des frondaisons par le vent est carnage
Cœur serré on sursaute, ainsi fait un enfant
Le ciel est gris et noir, vrai tableau de Rembrandt
La pelouse est noyée sous un tel arrosage.
 
Cœur serré on sursaute, ainsi fait un enfant
La croisée sous les coups va cédant au ravage
La pelouse est noyée sous un tel arrosage
Gong, souvenir du soir s’enfuit comme un néant.
 
Quand Sainte-Catherine au ciel fait la moue,
il faut patauger longtemps dans la boue.
 
H. Météo