Accueil Les oulipiens de l’année La Peinture à Dora
Dora, Le Lionnais le dora.

Page précédente Page suivante
Envers l’à-propos, le soir grave un Dürer ; ce sera fort vite leurre effacé.
Or, notre éclair part autre, d’ailleurs aussitôt disparu.
Peu un tableau paraît, cela reste de période brève.
Une minute, je compte infime seconde la vision encore.
 
Informe activité radio, que vaut camembert en déliquescence pleine ?
Tache-la de contour fuyant saisi comme dessin : voit-on l’averse telle contre pareille vitre ?
La faut-il remanier de merveille authentique trop liquide en liquide trop authentique ?
Merveille de remanier, il faut la vitre pareille contre telle averse.
 
L’on voit dessin comme saisi, fuyant contour de la tache pleine.
Déliquescence en camembert vaut que radio-activité informe encore vision.
La seconde infime compte : je minute une brève période de reste.
 
Cela paraît tableau un peu disparu, aussitôt ailleurs.
D’autre part éclair, notre or effacé leurre vite, fort...
Sera-ce durer un grave soir, le propos à l’envers ?

Sonnet en vers libres ; palindrome de mots, certains homonymes.