Accueil L’oulipien de l’année Les crobards muets de Lécroart
Dessine-moi un dialogue

Page précédente Page suivante
Un homme attablé s'applique à écrire ou dessiner sous le regard d'un autre, debout les mains dans les poches.
4

Marc Parayre « Bonjour, monsieur Lécroart, excusez-moi de vous interrompre mais j’aimerais vous parler d’un projet. Voilà de quoi il Z’azie, euh… s’agit. Je voudrais écrire quelque chose à partir de vos croquis.

Étienne Lécroart − Vous souhaiteriez, en quelque sorte, illustrer mes dessins.

MP − Parfaitement, bien qu’à titre personnel, je déplore qu’il n’y ait aucun nu féminin.

ÉL − Vous regrettez, en somme, l’absence des seins.

MP − Certes, mais en tout bien tout honneur, car je ne veux pas m’attirer les foudres de l’église.

ÉL − Bref, cela vous plairait, qu’en outre, le tout soit placé sous le patronage des saints.

MP − Je crois en effet que cela garantirait une sorte de couverture… comment dire… salutaire.

ÉL − On pourrait donc parler de travailler sous un dais sain.

MP − C’est une façon de voir mais à propos de cette série, serait-il possible de savoir quel était votre objectif ?

ÉL − Auriez-vous l’intention de sonder mes desseins ?

MP − À ce sujet, est-il vrai que vous vouliez ajouter un croquis sur un épisode mythologique impliquant la fiancée de Jason partant pour une île du Finistère ?

ÉL − J’y ai pensé, mais j’hésite sur la direction que prendrait Médée… Sein ?

MP − Il paraît également que pour votre ouvrage Contes & décomptes vous aviez envisagé de signer par un chiffre tiré au hasard…

ÉL − C’est exact, un temps j’avais pensé à remplacer ma signature par un dé seing.

MP − De même que vous avez renoncé à dessiner un personnage coiffé d’un feutre mou entouré d’un galon tressé.

ÉL − En effet, je trouvais ridicule ce chapeau d’un ruban brodé ceint.

MP − Je vous remercie monsieur Lécroart. J’en conclus que toute la difficulté résidera dans le choix des mots ».