Accueil L’oulipienne de l’année Retour de Babel
Clotilde à la frontière

Page précédente Page suivante

L’atmosphère et l’amphibie
Ont circonscrit le terrain
Où se plante la vigie
Limitant l’accès au horsain .

Si l’on franchit la frontière
Quel air on respirera ?
Si l’on ouvre la barrière
Rien l’on ne reconnaîtra .

On cherche en vain le même angle
Aux échoppes, aux panneaux
Émue, notre voix s’étrangle
Même les pains semblent nouveaux.