Accueil Les oulipiens de l’année Livres futurs
Chansons futures

Page précédente Page suivante

Les chansons que je n’ai pas composées, ne va surtout pas croire, cher fan, qu’elles soient pur néant.
Bien au contraire (que cela une bonne fois soit psalmodié), elles sont comme en suspens dans la culture orale populaire. Elles existent, dans les rues, par notes, par croches, par doubles et triples croches dans certains cas. Mais il y a autour d’elles tant de vains soupirs, elles sont jouées dans une telle surabondance de chabada-bada, de lalalalalala, que moi-même, à vrai dire, malgré tous mes exercices respiratoires, n’ai pas encore réussi à les expirer, à les faire vibrer. Le monde me paraît rempli de duos, ce qui fait de mes compositions une longue barcarole, la recherche ostinata de toutes ces menues rhapsodies inexplicablement soufflées à mes chansons futures.

Marcelle Bébabar, Pourquoi je n’ai sifflé aucun de mes airs.