Accueil Les oulipiens de l’année C’est un soir de vent
C’est un soir de victoire, d’explosion et de tempête

Page précédente Page suivante

C’est un soir de victoire, d’explosion et de tempête. Il est noyé dans le
décryptage du tableau de résultats, en 3D et dans les grandes largeurs. Un
brutal cri de joie et l’ambiance feutrée de la galerie des bustes se change
en un brouhaha de carnaval, avec des conversations sonores ou à voix basse
et des cris de victoire qui dirait-on rebondissent sur les murs lambrissés
donnant sur l’hémicycle. Par la porte de la salle de conférences, vont et
viennent des files d’invités poussées par la pression de la foule que la
voix du commentateur entraine dans tous les sens, devant l’avalanche
soudaine de résultats, que n’imaginait ni socialiste, ni libéral, pas plus
que le compteur qui tourne comme une pendule affolée, ou ce grondement qui
parvient presque à étouffer la voix du ministre.

Hurrah Mahousse, "Saint Firmin" (L.C.P. 2011)

Homosyntaxisme approximatif en 2 fois 348 (sièges) caractères sans compter les (abstentions) espaces.