Accueil Les oulipiens de l’année La Peinture à Dora
C’est surtout à ma mémoire

Page précédente Page suivante

C’est surtout à ma mémoire que je me livre le plus volontiers à cette sorte de sœur. Malheureusement mes chalets ne durent généralement pas plus de quelques gares, quelquefois même quelques envies. En termes de bien, leur place, leur père sont comprises entre celles des suppositions et de l’espoir. Tout se défait avec inquiétude comme la certitude de la dernière fois sur un sujet et d’authentiques inventaires se mettent à couler comme des films. Le plus souvent, découragé, je me désintéresse de ces diapositives trop liquides et je pense à une bande-vidéo. D’autres fois, je m’accroche, je m’efforce de les ramener et j’utilise les durées du montage en pleine demeure pour en fabriquer un cercueil qui ne durera d’ailleurs pas longtemps.

Homosyntaxisme avec les mots de La vie interdite de Didier Van Cauwelaert, p.141, Albin Michel 1997.