Accueil Les oulipiens de l’année Besoin de vélo
Besoin de bateau

Page précédente Page suivante

Le bateau est l’atelier de la vague.

On rencontre deux catégories de vagues : la vague profonde et la vague superficielle. La première est celle que provoque le mouvement de la marée et la seconde est le fait du bateau par lui-même. Son fait d’arme, oserait-on penser, car plus il est nerveux, plus le bateau produit de la vague.

La vague de marée est celle qui vous prend debout. Contre elle, je n’imagine pas d’autre solution que la bouée et le harnais. Le matin où vous encaissez une houle d’ouest bien enroulée sous la proue, rien ne vaut un armement de bonne qualité. Vous vous sanglez à côté de la bouée et vous espérer que ça se calme. Plus précisément, vous souhaitez que le harnais résiste pour vous maintenir assis et éviter d’aller à la baille, cette fois.

Jean-Paul Fourtot Yvenel, Besoin de bateau, Coupée, 960 hPa.