Accueil Les oulipiens de l’année Cité récitée
Annan, ah, la vie !

Page précédente Page suivante

J’avais alors dix ans, et l’on osa me dire
Que c’est là le plus beau des âges de la vie !
Tout menace pourtant dès cet âge et le pire
Est encore à venir : apprendre sa partie.

Récriture par un Annanite des premières lignes d’« Aden, Arabie » de Paul Nizan.