Accueil Les oulipiens de l’année Cité récitée
« Âne âne houle d’aise teint de pis erre » (À la Chaval)

Page précédente Page suivante

Tout roi sut faux quand Tej ou René dèche à mot nouson con doux ouï dans
lave à lait d’âne âne, paix y hie d’Ève en z’éther n’elle. L’ère tout
jourant moue vœu ment chat rit d’aise et flux vœux deux des airs aide mère,
et t’ rend ce porc thune fit ne pousse hier coule heure d’heurt ouille kif y
nid parrain prêt n’y est chat qu’Ève et te ment. Sont-ce y feu le ment lance
y nan nœud sa raie Tej à mets, hop oint d’hein terre dire tout teck on verse
à sillon d’en l’art hue. L’aime annuel d’eux l’art ose d’esse able rat
compte qu’eux si l’Ève en deux vesses c’est c’est un jour deux sous feu lait
l’aime mûr dette out l’Ève vile d’âne âne ses fonds d’ raire est.
Han âne âne, auge our de lappe Rémy erre plus ide peu rein tant, lent faon
kif haha voue art dise Ande en là net ire haut ase art eut n’épie air dard
Jean horde un sac d’étoile. Sut recette pis erre et gras vesse onde veine
ire Dad hulte. Laisse hors d’aise ignosse six billes hein son fut ure mais
t’y es, l’ide hante y t’est d’esse son compas nions ou d’esse à con pagne,
l’aine ombre d’esses aisant faons queue lad hâte de Sam hors. Cerf teints
d’esse tinssent ont heurt eux aide ou, dos très du nez feu raie hante bas
n’hâle ité, quelles queues z’un en feinte t’hume mule tue eux et sans glands
Mezzo cite Terry bleu soûl à tilt houle et six taux ayens d’à Nancy qu’on
forme Allah l’être, sang z’amer tue menhir Ève holte. Noue zav ont fée para
note règue ide d’haine autre étau n’aime en. Y lasse ou rit.

— Sub ire le plûtes rat gît queue d’aide est-ce teint nez rit hein, cil once
c’est in Ô Sand d’esse on pro preux mâle heurt.

(Six thés de mes mots art - Hère vêt Le Tel y est - 2002 Beurre gain terre
nasse ion n’hâle)

Et t’y es nœud Rôt bas