Zazie Mode d'Emploi
Accueil > L’oulipien de l’année > 2005 : Vers à soie > Les vers textiles (virelai)
Page précédente Page suivante

Les vers textiles (virelai)



Les vers tissant le lin, bruissent dans les verts prés
ils ne savourent point de ces fruits blancs et mous
emplis d’un suc qui ne fait ni alcool ni moût
Les vers tissant le lin sont patients et douillets

Ils mastiquent le lin dont les tons sont mouillés
cet aria les endort mais autour de leurs os
ils tissent un calice, aux deux bouts bien fermés
avec une fil baveux, puis dorment tranquillos

Avec le lin, des hommes tirent un filament
dont ils font pour un bel archiduc un justau
corps superbe qu’il porte avec de l’entregent

Quand le seigneur trépasse d’autres sieurs enfouissent
Le lin avec lui et plantent, sur son tombeau
quelques grains de phormium pour que les vers y bruissent.


rss | admin | bureau | site sous spip