Accueil L’oulipienne de l’année La nuit
La nuit / Quinquets

Page précédente Page suivante

La nuit...
Dès que le feu brûle
chacun affabule
la nuit.
Le feu
seul se concrétise
il nous hypnotise
le feu.

Le soir
le ciel sans truquages
chasse les nuages
le soir.
Le ciel
fixe ses punaises
de cuivre aux cimaises
le ciel.

La mer
serait la calanque
c’est vrai qu’elle manque
la mer.
Le ciel
très vieille habitude
joue l’infinitude
le ciel.

Partir
en vacances vite
si longtemps évite
partir.
La voir
l’étoile n’existe
plus l’éclat résiste
Savoir.