Zazie Mode d'Emploi
Page précédente Page suivante

Dialogue des vers à soie



— Pourquoi courez-vous tant, amis, dans le mûrier
Après un bien perdu — ces mûres blanches et molles ?

— Nous voulons rechercher ce qui n’ fait pas d’alcool
Pour l’offrir à ton coeur patient et douillet.

— Quoi ! ne savez-vous pas, avec un bruit mouillé,
Que d’un plaisir perdu s’entourent leurs épaules ?

— Oui, mais on peut encor être rond aux deux pôles
Quand un peu les douleurs s’endorment rassurées.

— Hé, pourrais-je espérer tirer un fil de soie,
Le crime de ma belle dame en une robe ?

— La constance en amour portée avec allure ?

— Quoi donc, faut-il aimer ? On enterre la soie
car les refus de femme tombent en octobre,
Et, jurés bien souvent, les vers à soie murmurent.

Jacques-Étienne du Beau Rang Roux


rss | admin | site sous spip