Zazie Mode d'Emploi
Page précédente Page suivante

Citer, réciter



Passages rassemblés qui font récit du temps,
les ans ne changent rien à ce fond deviné
que sous-tend le plaisir mystérieux d’en finir.
Lire ne compte pas, ce qu’il faut c’est relire :
mémoire comme oubli sont source d’invention.

La rationalité n’est jamais qu’invention
de nos êtres soucieux du tragique du temps.
Lire ne compte pas, ce qu’il faut c’est relire :
les ans ne changent rien à ce fond deviné,
désir d’être, achevé, sans toutefois finir.

Si l’on commence ici, il faut ailleurs finir :
la rationalité n’est jamais qu’invention,
elle révèle aussi le destin deviné
de nos êtres soucieux du tragique du temps
qui savent devoir lire avant que de relire.

On le découvre enfin, à force de relire :
si l’on commence ici, il faut ailleurs finir
et, pour y parvenir, voyager dans le temps.
Si choisir un chemin n’est que pure invention,
elle révèle aussi le destin deviné.

On ne sait pas trop bien ce qu’il faut deviner,
on le découvre enfin, à force de relire...
Si choisir un chemin n’est que pure invention,
que sous-tend le plaisir mystérieux d’en finir ?
Passages rassemblés qui font récit du temps...

Ce texte en alexandrins est une réécriture annanienne formant pentoum [1] de quelques phrases, pensée et vers d’auteurs connus trouvés sur internet et dans le Robert - cinq de Jorge-Luis Borges (Le livre de sable), une de Miguel de Unamuno (Le sentiment tragique de la vie) et un de Victor Hugo (Tristesse d’Olympio) :

- "Le langage est un ensemble de citations".
- "Les années ne modifient pas notre essence, si tant est
que nous en ayons une".
- "Il y a un plaisir mystérieux dans le fait de détruire".
- "Ce qui importe, ce n’est pas de lire mais de relire".
- "L’oubli et la mémoire sont également inventifs".
- "Si les pièces du jeu d’échecs étaient douées de
conscience, elles admettraient volontiers le libre
arbitre de leurs mouvements, c’est-à-dire leur
rationalité finaliste".
- "Tout commence en ce monde et tout finit ailleurs".

Notes

[1mélange de quinine et de pantoum, suivant les règles découvertes par Ian Monk pour les quenoums impairs ("Quenoums", Petite Bibliothèque oulipienne n°127, page 20), un vers par strophe n’est pas répété, tous les autres le sont.


rss | admin | site sous spip