Accueil L’oulipienne de l’année Je regarde le bistrot
Bistrot marin

Page précédente Page suivante

Sortant du tribunal, j’avais quitté la barre
Pour aller au bistrot y descendre une mousse,
Desséché du Palais, irriguer l’autre voile.
La lumière était forte : un éclat de canon
Au milieu du brouillard quand la fumée y passe,
Comme sur la Tamise on aperçoit la Tour.

Allais-je regretter d’y faire un petit tour ?
Les yeux crevés, migraine au front, j’avais la barre !
La fille, magnétique, essayait une passe,
Afin de raffermir mon esprit rendu mousse
Par sa vision torride, une beauté canon,
Et nous rampions tous deux, avec aux yeux un voile.

Le jour avait baissé. Mais derrière son voile
De pudeur, lèvre sèche, et bouche faite au tour,
Secouant son godet, sirotant son canon,
Elle me dominait, sur elle avais-je barre ?
Elle m’offrait ses yeux, sous deux sourcils de mousse,
Me laissant entrevoir, dans une heure, une passe…

Je me sentais taureau qui soupçonne la passe,
Je me sentais marin qui doit hisser la voile,
Ou capitaine ardent qu’attire un joli mousse
Sur une mer immense, et j’attendais mon tour.
Ce bistrot fait bateau m’offrait enfin la barre.
J’étais Duguay-Trouin, pied gainé d’un canon.

Mais un consommateur, négligeant le canon
du pourboire qu’on laisse (un rouge, un verre, et passe)
au croupier, au barman, se lève et puis se barre.
Du garçon aussitôt le visage se voile.
Il n’a pas apprécié qu’on lui jouât ce tour
Et son cerveau fulmine au-dessous de sa mousse.

Il attend qu’on commande, et se sent dans la mousse.
Comme un cheval auquel on brise l’os canon,
Il trouve que l’affaire a pris un mauvais tour.
Mais nous deux, à présent, dans une bonne passe,
Voyons tourner la roue, elle, qui ne se voile.
Nous nageons vers Cythère et franchissons la barre !

Nous chantons en canon. Au loin vogue une voile.
Possible était la passe, et l’écume qui mousse
Fait échec à la tour menaçante. Point barre.

Notes lexicales explicatives

Mousse :
Plante
Argotique : les cheveux (surtout quand ils se font rares)
Par métonymie : une mousse = une bière ou une autre boisson gazéifiée
Argotique et injurieux = merde (cf. mouise ?)
Au masculin : jeune garçon apprenti sur un bateau
Adjectif = émoussé, qui a perdu son tranchant
Verbe mousser dans ses divers sens

Voile :
Pièce d’étoffe (variantes vestimentaires ou religieuses)
Partie de la bouche (anatomie, voile du palais)
Trouble de la vision, ou d’une radiographie du poumon
Partie d’un voilier (féminin)
Par métonymie, bateau à voiles
Abstrait : dissimulation
Verbe : voiler un visage ou un bateau, ou fausser un mécanisme

Passe :
Geste tauromachique effectué avec une muleta (féminin)
Geste de magnétiseur ou de prestidigitateur
Rapport sexuel tarifé ou non (féminin)
Passage étroit, en mer ou en montagne (féminin)
Période de la vie, bonne ou mauvaise, passage (féminin)
Expression du jeu de roulette (noir, impair, et passe) (neutre ?)
Verbe passer, se déplacer, dépasser, etc.

Canon :
Pièce d’artillerie servant à lancer des projectiles
Très belle femme
Loi ecclésiastique ou norme, règle
Composition où chaque voix répète un même motif mélodique à intervalle et à distance fixes
Mesure de capacité utilisée pour le vin
Os de la jambe du cheval
Élément de costume au XVIIème siècle

Tour :
Bâtiment construit en hauteur, habitable ou non (féminin)
Pièce du jeu d’échecs (féminin)
Machine à façonner des pièces, pour le métier de tourneur (masculin) ; par dérivation, fait au tour signifie accompli, parfait
Allée et venue, déplacement, circuit (faire un petit tour, Tour de France ou d’Italie à vélo) (masculin)
Geste d’habileté, tour de cartes, tour de magie, ruse, tromperie, etc. (masculin) Jouer un mauvais tour à quelqu’un
Allure, façon dont une chose se présente, tournure (d’une phrase par exemple, ou d’esprit) (masculin)
Moment où une chose doit se présenter, à son tour, chacun son tour, à tour de rôle, tour de scrutin, etc. (masculin)

Barre :
Verbe barrer ou se barrer
Barrière de la salle d’audience au tribunal (avancer à la barre)
Tige d’acier ou de bois (barre à mine, barre de fermeture d’une porte), et par dérivation sensation de douleur dans la tête
Gouvernail d’un bateau
Synonyme de puissance (avoir barre sur…)
Séparation entre deux mesures sur une portée musicale (point barre)
Rouleau de vagues au large d’une plage ou d’un port

Proposition monkienne : une sextine avec tornada, dont les rimes portent sur des septuplets homographiques, aux significations variant à chaque strophe, y compris dans la tornada finale. Ce texte doit beaucoup à des conseils de GEF