Zazie Mode d'Emploi
Page précédente Page suivante

Annan merci



Mener trois jours durant dans les dunes de sable
Un chameau épuisé que la chaleur accable ?
Non, merci ! Suffoquer sous un soleil de plomb
Sans pouvoir se parler tant siffle l’aquilon ?
Non, merci ! Habiter une cité qui croule
Dès qu’Éole s’endort ? Non, merci ! D’une boule
Que l’on tire d’un sac, faire un oracle ? Non,
Merci ! Avant dix ans, savoir déjà le nom
De celle ou de celui à qui par le mariage
On sera lié ? Non, merci ! Connaître l’âge
Auquel on va mourir ? Non, merci ! Se laisser
Dicter sa profession par le sort ? S’abaisser
Devant un pur hasard qui se prend pour Auguste ?
Non, merci ! Accepter un avenir injuste
Au motif que la vie serait plus douce ainsi ?
Livrer à son destin l’innocent ? Non, merci !
Mais... planter la vallée de tilleuls et de roses !
D’un souffle de Zéphyr embaumer toutes choses !
Laisser chacun choisir par goût sa vocation,
Les couples se former par la seule passion,
Les parents décider et du nom et du nombre
De leurs enfants ! Partir au royaume de l’ombre
Quand on est las de vivre, et non quand vient le temps
Gravé sur un caillou lorsqu’on avait huit ans !
Bannir les préjugés, les traditions stupides,
Pour asseoir sa raison sur des bases solides !
Faire tout seul ses choix, pas toujours les meilleurs,
Jouir de ses succès, souffrir de ses erreurs,
Et, loin de se poser en victime innocente,
Ne pas suivre le vent, mais affronter la pente !

(Cyratés de Bergemoire - Hermond Le Rosier)

Nicolas Graner a aussi écrit


rss | admin | bureau | site sous spip