Accueil Les oulipiens de l’année Vers à soie
Vers à soie, verre à moi, verre à lui

Page précédente Page suivante

Il m’arrive parfois de m’aller chez Thérèse,
avec kelkes copains tarzoller le ouisqui.
Chez Thérèse qui rit chaque fois qu’on l’empèze,
Je veux dire quand on lui refile notre grisbi.

Chacun des habitués y possède Son Verre ;
c’est comme qui dirait Son Verre bien à Soi.
Et pas question de boire dans le Verre de Mémère,
le Verre de Bijou, ni le Verre de François.

Chaque Verre est à Soi, personnel, exclusif,
et verrait s’imposer les éclats les plus vifs
si Thérèse versait Verre à Lui pour Verre à Moi.

Dans le soleil couchant parfois mon Verre a lui.
Verres luisant de ouisqui, parfois les verres assoient.
Soyeux cocon de malt, bien dans son Verre à Lui.