10 millions de sonnets palindromes

à la façon des 100 000 milliards de poèmes de Raymond Queneau

Rechargez la page ou cliquez ici pour découvrir un autre palindrome parmi 10 millions de sonnets.

Comment ça marche ? Au départ, il y a 10 sonnets différents à vers octosyllabiques et rimes identiques. Les 10 couples de vers 1 & 14 sont compatibles avec les 10 couples 2 & 13. Ces 100 combinaisons s'accordent à leur tour avec 10 nouveaux couples de vers 3 & 12, soit 1000 textes différents. Idem ensuite avec 4 & 11 (10.000), 5 & 10 (100.000), 6 & 9 (1 million) et 7 & 8 (10 millions). Ceci sans jamais altérer la métrique, les rimes, l'orthographe palindrome. Éminemment fluctuante, la ponctuation est laissée à l'appréciation des lecteurs.

Quelques amis m'ont bien aidé : Nicolas Graner, inventeur du code qui régit dans l'ombre la loterie ; Martin Granger, webmestre patient et robuste ; Gilles Esposito-Farèse et Jacques Jouet, lecteurs attentifs, bienveillants.

Robert Rapilly
robert.rapilly [arobase] orange.fr


Être si damné de ma tiare
Sûr appâte Mona Lisa
Ne trépane Isou de l'Avare
Nîmes sa féria paressa

Pur décati de l'émir bêle
Ni brutal ni fer artimon
Non gorgé cria de gazelle
Sellez âgé d'air ce grognon

N'omit rare fin la turbine
Le brimé l'édita ce dru
Passer à paire fasse mine

Ravalé duo sien à perte
N'a si l'an omet apparu
Serait âme d'en ma diserte