10 millions de sonnets palindromes

à la façon des 100 000 milliards de poèmes de Raymond Queneau

Rechargez la page ou cliquez ici pour découvrir un autre palindrome parmi 10 millions de sonnets.

Comment ça marche ? Au départ, il y a 10 sonnets différents à vers octosyllabiques et rimes identiques. Les 10 couples de vers 1 & 14 sont compatibles avec les 10 couples 2 & 13. Ces 100 combinaisons s'accordent à leur tour avec 10 nouveaux couples de vers 3 & 12, soit 1000 textes différents. Idem ensuite avec 4 & 11 (10.000), 5 & 10 (100.000), 6 & 9 (1 million) et 7 & 8 (10 millions). Ceci sans jamais altérer la métrique, les rimes, l'orthographe palindrome. Éminemment fluctuante, la ponctuation est laissée à l'appréciation des lecteurs.

Quelques amis m'ont bien aidé : Nicolas Graner, inventeur du code qui régit dans l'ombre la loterie ; Martin Granger, webmestre patient et robuste ; Gilles Esposito-Farèse et Jacques Jouet, lecteurs attentifs, bienveillants.

Robert Rapilly
robert.rapilly [arobase] orange.fr


Être sidéral s'il se marre
Sur ce ne pas être cessa
Net repas nourrit nem avare
Ni vase ni vide vissa

Pur l'étau qu'orage martèle
N'imagine d'ému sermon
Noix en noce de la cautèle
Tua cale de connexion

Nom résumé déni gamine
Le tramé garou qu'a tel ru
Passive divine s'avine

Râ va mentir ruons à perte
Nasse certes à pêne cru
Serra mes lis la Ré diserte