10 millions de sonnets palindromes

à la façon des 100 000 milliards de poèmes de Raymond Queneau

Rechargez la page ou cliquez ici pour découvrir un autre palindrome parmi 10 millions de sonnets.

Comment ça marche ? Au départ, il y a 10 sonnets différents à vers octosyllabiques et rimes identiques. Les 10 couples de vers 1 & 14 sont compatibles avec les 10 couples 2 & 13. Ces 100 combinaisons s'accordent à leur tour avec 10 nouveaux couples de vers 3 & 12, soit 1000 textes différents. Idem ensuite avec 4 & 11 (10.000), 5 & 10 (100.000), 6 & 9 (1 million) et 7 & 8 (10 millions). Ceci sans jamais altérer la métrique, les rimes, l'orthographe palindrome. Éminemment fluctuante, la ponctuation est laissée à l'appréciation des lecteurs.

Quelques amis m'ont bien aidé : Nicolas Graner, inventeur du code qui régit dans l'ombre la loterie ; Martin Granger, webmestre patient et robuste ; Gilles Esposito-Farèse et Jacques Jouet, lecteurs attentifs, bienveillants.

Robert Rapilly
robert.rapilly [arobase] orange.fr


Être si damné de ma tiare
Sucré palindrome tressa
Net reptile l'œdème mare
Ni tram à l'us ni la Mirza

Pulpe d'agrès un isocèle
Ni brutal ni fer artimon
Nos sinus nases sa truelle
Telle Ur tasse sans unisson

N'omit rare fin la turbine
Le cosinus erg a déplu
Paz rima l'insu Lamartine

Râ même d'Éole lit perte
Nasser te mord Nil aperçu
Serait âme d'en ma diserte