Accueil L’oulipien de l’année La nuit
Sonnaïku pour la nuit

Page précédente Page suivante

quand le feu s’allume
on ne peut plus voir la nuit
car il n’y a plus que lui
mort ce que nous crûmes

ciel sans une brume
– la lune en ongle verni –
à son noir plafond reluit
un doré d’agrumes

vient le frais du vent
c’est le vent vif des vacances
pas de mer le grand

profond du ciel quand
l’étoile meurt en avance
sur le temps présent

Le sonnaïku est un forme inventée par Gilles Esposito-Farèse :
- schéma de rimes d’un sonnet, ci-dessus abba abba cdc cdc ;
- métrique assimilable au haïku, 5775 5775 575 575.