Accueil L’oulipienne de l’année C’est un soir de vent
Une nuit de vent

Page précédente Page suivante

Une nuit de vent, de tonnerre et de pluie. Elle lit avec grande attention un roman d’Emily Brontë en BD. Un coup de tonnerre inattendu et la pluie contiuelle devient une pluie d’orage, avec force feux lumineux ou ténébreux, et un tonnerre qui dirait-on fouette la canopée quand tombe la pénombre. Par le cadre de la fenêtre pénètre un mince fil de pluie forcée à coup de bélier par le vent qui harcèle l’abondance brutale d’une pluie que ne veut ni homme ni herbe, de même que le tonnerre qui peut te faire bondir comme un enfant, ou ce vent qui pour un peu étoufferait le gong du couchant.

Harry Mathew, « Catherine d’Alexandrie » (P.O.L. 2000).

Lipogramme en S.