Accueil L’oulipienne de l’année Traverse la terre
Traverse nuit et jour

Page précédente Page suivante

Traverse nuit et jour mille lieux dangereux
Où loin de tous les yeux, loin des bruits de la terre,
Celui qui de nature et de l’amour des Cieux,
Qui pour rimer des mots, pense faire des vers
Au seul contentement que possède ma vie.
Allons - bravo ! - longer la rive au lac, en pagne
Et le Fleuve, à travers le Delta noir qu’il fend.

- 

Joféni Viragouhé, Poème épaissi


Les vers sont successivement empruntés à
1 - Joachim du Bellay, Les Regrets XXIX,
2 - Félix Arvers, La Ressemblance,
3 - Théophile de Viau, Satire première,
4 - Nicolas Boileau, Discours au roi,
5 - Honorat de Bueil Racan, Les Bergeries,
6 - Jean Goudezki, Invitation,
7 - José-Maria de Heredia, Antoine et Cléopâtre.