Zazie Mode d'Emploi


Musique de table
Tino dans le champ
Voit un véritable
Agrume alléchant

Il demande qu’est-ce
Nuage ou bien fleur
Le père confesse
Un pleur est un pleur

 
 

Tino prend l’orange
Et dit pèle-moi
Ce nuage étrange
Père plein d’émoi

Épluchant la rose
Détachant six parts
L’homme les propose
À son fils hagard

 
 

Mangeant une tranche
Papa fait mention
Qu’une portion franche
Reste une portion

Le fils en croque une
Il dit c’est un bout
De nue ou de lune
Au goût de bambou

 
 

Il s’enquiert de quelle
Flore il peut s’agir
Papa lui rappelle
Qu’il doit s’assagir

La lune est en roche
Nulle orange azur
Tino voit la loche
Glisser sur le mur

 
 

Le père palabre
C’est un petit chien
Qui vient de Calabre
Quel est ce crachin

Et cette comète
Dans notre jardin
Tino l’interprète
En fruit anodin

 
 

Ton astre qui s’orne
De cheveux brillants
Papa c’est la corne
Du citron friand

Le père l’épluche
En disant voici
L’eau pour ta capuche
Et la neige aussi

 
 

Prends ces quelques tranches
Et ce patatras
Chouette une avalanche
J’aime ce fatras

Dit le fils aux anges
En donnant la fleur
La lune et l’orange
À son ravaleur

 
 

(L’oeuvre originale
D’Oskar Pastïor
On nous la signale
Dans Höricht à tort

Car l’oeil du poète
Dessous c’est l’aîné
Farelly qui jette
De soûls sélénets)

7+1 sélénets (non-holorimes) — chantables sur l’air d’« Au clair de la lune »

Gilles Esposito-Farèse a aussi écrit


rss | admin | site sous spip