Accueil Les oulipiens de l’année C’est un soir de vent
Selon matrice et symétrique

Page précédente Page suivante

Selon la matrice initiale du texte :

C’est un soir de vent, de tonnerre et de pluie. Elle a plongé du haut des Hurlevents dans la bande de lecture qu’elle avait dessinée : un coup du tonnerre ! Elle persiste sous la pluie qui se change brusquement en pluie d’orage qui diffuse nets des éclairs, on dirait qui ? Des frondaisons du tonnerre, grisé par le soir, un bélier s’infiltre par le cadre de sa fenêtre, il pousse de minces fils de pluie qui lui assènent des coups de vent, quelle abondance soudaine ! Sous la pluie, elle ne veut aucun homme sur l’herbe qui la ferait sauter comme une enfant à chaque coup de tonnerre, avec le vent qui arrive presque à étouffer le gong du soir.

Selon matrice symétrique :

C’est un soir de vent, de tonnerre et de pluie. Elle a plongé du haut des Hurlevents dans la bande de lecture qu’elle avait dessinée sous la pluie. Elle persiste ce soir sous le tonnerre d’orage qui diffuse nets des éclairs, on dirait qui ? Des frondaisons du tonnerre, grisé par le soir, un bélier s’infiltre par le cadre de sa fenêtre, il pousse de minces fils de pluie qui lui assènent des coups de vent, quelle abondance soudaine ! Sous la pluie, elle ne veut aucun homme sur l’herbe qui la ferait sauter comme une enfant à chaque coup de tonnerre, avec le vent qui arrive presque à étouffer le gong du soir.

Par hzenon