Accueil Les oulipiens de l’année Crochet à goutte d’eau
Roc Godot

Page précédente Page suivante
Nos portors font mon long confort. Cool !
L’Ombon - Son tronçon monobloc sort son nom d’Oxford : Cops’ boob -
clôt mon dojo.
Hors son rotond roploplo, son fronton dont d’ords rocs n’ont onc
lorgnons, os . . .
dort
or mon boxon rompt son dodo :
« Gros Portor, bombons nos lolos ! »
 
Confondons son sot trognon, son folklo tromblon …
Montons son forclos donjon
trop rond, trop tors, trop coton,
(or solo, l’oro-plomb croc Godot confond l’Ombon.)
Portons hors sol l’oblong monosoc.
Posons son dolo.
Brodons son cordon rococo,
Stoppons.
Rotons.
Contrôlons nos rognons.
Confortons nos poltrons frocs.
Gonflons nos rotoplos.
 
Crochons Godot dont on contord l’ostrogoth tronc.
Forons son fort . . .L’ochron-bord rompt ? Non, l’Ombon mord !
Donc chopons son cordon, sondons son ponton.
Lors, trop prompt, sort-on hors nos gonds ? Non, polop !
N’osons trop tôt son fol loto, son foxtrot, son rock.
Ordonnons son slow, domptons son bon fond.
 
O.K.
Sortons nos corps, plombons Godot, mollo posons nos cochons onglons.
Nos sorlots sont trop forts, mon colon !
Sonnons nos cors : « Bon port ! »
Nos pompons sont hoc.
 
Lorgnons son fond ? Zoomons grosso modo son profond moho ?
Oh NON, mon condor !
N’ornons d’or con nos vols donc nos morts.
 
(Son Ost, Roll Pozzo, Soho, Floor XXX door 0)