Accueil Les oulipiens de l’année Cité récitée
Quatre haïkus, in La Rose des Sables

Page précédente Page suivante

Dans le désert roux
cris des vents assourdissants
muette au loin Annan

Souffles sur les murs
Oh les vents cessent leur ronde !
la faille s’étend

Sous la puie d’avril
vois:l’enfant jette un caillou
pour quel devenir ?

Qui incriminer ?
Moisson plantureuse ou maigre
le sage en sourit