Accueil L’oulipien de l’année Livres futurs
Les livres que je n’écrivis point

Page précédente Page suivante

Les livres que je n’écrivis point, ne croyez guère, lecteur, qu’ils soient pure chimère.
Non, bien évidemment (que ce soit une bonne fois dit) ils sont comme en suspension en plein milieu des lettres universelles. Ils existent en bibliothèque, en mots, en groupes de mots, en énoncés entiers en de nombreux exemples.
Seulement il est près d’eux tellement de fioritures superflues, ils sont pris en une telle boursouflure d’éléments imprimés, que moi-même pour tout dire, en dépit de tous mes efforts, je coince encore pour les isoler et les grouper.
Le monde effectivement me semble rempli de copieurs, et mon boulot me semble une longue course, une recherche têtue de toutes ces menues bribes incompréhensiblement retirées de mes livres futurs.

Ticheurte Bencrevé , "Pourquoi je n’étions écrit zéro de mes livres", Textes du XXe siècle, Procure 2006.

Par K

Lipogramme en A.