Zazie Mode d'Emploi
Accueil > L’oulipien de l’année > 2005 : Vers à soie (Jacques Roubaud) > Legeinde de la belle clemènço, la floùr d’Avignoun
Page précédente Page suivante

Legeinde de la belle clemènço, la floùr d’Avignoun



Clemènço, la floùr d’Avignoun,
Avé soun péti corbeilloùn
Remplissou di cocons, tarabin, tarabàn,
Se va, chantàn, à Beaucairo.
Mais, paçàn la paçareilo,
La povrètte, toumbàn dins l’o,
Patafiou ! si treïpan plù hau qué lou mitàn.

Tutu panpan
Felibri galejade !
E zoù ! zoù ! zoù !
E lagadigadou ?

Mouillàdo coume oùn soupado,
Mit sécho soun feing caraco,
Sa joupe et sa camise o-dessu dé bouisson,
Més oun toro di Camargo
Lis emporto su sà corno,
Péindan qué la pitchoùn dormo
Avé countre soun coeur tou ses péti cocons.

Tutu panpan, etc.

La voïan touto nùdato
La Viergo Mario digo :
"Cette Clemènço, boufre ! a pou di moudesti !"
Mais lou San-Espri qui seï tou,
Oùn doig su lou frount, respoundou :
"Té, c’é pà sa fote, j’ai vou.
C’é le toro, pas moïns, qui a pri soun abit."

Tutu panpan, etc.

La Vierg’ al celestou balcoùn
Se peincha su li corbeilloun
Et toca li cocons d’où soùrtire li vers,
Et la charmeïnte Clemènço
Fu emberluquée auçitô
De mille soyeùs àsticô,
E en fu pou-à-pou soun bô cors ricouver.

Tutu panpan, etc.

Ont tissé camiso si meïnce
Qué jamais la reine di Freïnce
Su soun lit d’accouchée en porto di plù doùs,
Ont tissé bas por li gàmbo,
Otre joupe, otre caràco,
E su lou veïntre e su lou do,
Li mignoùn travaillours li ont tissé partou.

Tutu panpan, etc.

Por reïndre atour ancor peu bél,
Coum il y manco la dentêl,
Mario pri dins l’èr dè fils di la Virgo,
En fi oun boùnet arlésiëng
E, avé soun divino maïng,
Tout-d’un-tèmps, mi coquettemeïng
Lou blàn bounet sus lou teste di Clemènço.

Tutu panpan, etc.

E[t] la bello si reveillo
E s’en allo en cantanto,
E il éto d’oune splendoùr si merveillous
Que roussignolets di la Cràu,
Et tous lis otres animo,
Grillon, abeillo, cigàlo,
Sé criei : "Troun dé l’èr", é tombeï à geinous !

Tutu panpan
Felibri galejade !
E zoù ! zoù ! zoù !
E lagadigadou ?

Paul Reboux et Charles Muller, "A la manière de...", (ici Frédéric Mistral) Grasset, 1925. Transmis par Alain Chevrier.


rss | admin | site sous spip