Accueil L’oulipienne de l’année Je regarde le bistrot
Le voilà qui louche vers ce bistrot !

Page précédente Page suivante

Ca y est ! Le voilà qui louche vers ce bistrot ! Je parie qu’il va encore m’inviter ... Mais oui voilà qu’on entre dans ce fumoir qui ne s’éteint jamais. Un smog londonien qui nous suffoque, déjà on ne voit plus rien dans cette clarté glauque, et il en profite pour me coller et me plaquer à reculons contre le comptoir. Cette fois il louche pour de bon à me regarder de trop près, on dirait qu’il va se jeter à l’eau, va-t-il enfin déballer son affaire ? Mais non, c’est comme d’habitude, il ne dit rien, il ne répond même pas au barman qui demande : alors vous ce sera quoi ? Mais moi j’ai soif ! Il est là sans rien faire qu’à me regarder, et à voir la tête du barman, on sent que celui-là n’est pas prêt à lui donner un pourboire pour qu’il commande quelque chose ! En amour ce n’est qu’un bleu qui ne voit comme chose possible que se jeter à la mer ... Et il ne sait pas nager !