Accueil Z’écritoires En sortant des ateliers
Le piteux regard du gueux…

Page précédente Page suivante

Le piteux regard du gueux se posait sur la porte. Sortir. Cette chaleur insoutenable lui fondait les os et sa sueur n’arrangeait pas les choses. Quelle pitié. On avait presque envie de l’achever, de lui offrir un congé… éternel. Il avait d’ailleurs songé à cette opportunité. Sauter dans les flammes. Son patron considérerait sûrement cela comme un accident de travail, sans doute. Tout le monde s’en foutait de lui. Et il les emmerdait. Ouais. Il entendait la pluie dehors. Elle, elle ne l’avait pas oublié. Va falloir que j’me tape une heure de marche sous la pluie. Dans mon appart’ miteux il fait trop froid. Un deux pièces à trois mille francs le mois. Chienne de vie.

JPEG - 87.5 ko