Accueil Z’écritoires En sortant des ateliers
Lait détourné

Page précédente Page suivante

Les bidons s’entrechoquent, pink, pok
L’air embaume d’un parfum de phoque
Le métal froid transpire, y a plein de gouttes
Je ne résiste pas, ce lait, je le goutte

Gluant, poisseux le bol est vieux
Il glisse de mes mains, boum, se casse ne deux
Berk, berk finalement j’ai un renvoi
L’air n’est pas frais, excusez-moi !

Mon palais a changé, je ne digère pas le lait
Je tâte mon estomac, c’est pas gai
À tout prendre, je préfère sentir le fromage
Entendre leur nom, leur rendre hommage

Par l’odeur alléché… je suis sensible
Aux saveurs épicées, fermentées, parfois pénibles
J’aime écouter les commentaires de certains
Qui pour apprécier le fromage croquent dans du pain

JPEG - 105.4 ko