Accueil L’oulipienne de l’année La nuit
La nuit mode d’emploi

Page précédente Page suivante

– Zazie... Quand nous aurons déclenché le jeu, nous ne pourrons plus connaître l’ennui. Quand il y a le jeu, il n’y a plus que le JE qui compte. Le jeu pour les ratiocineurs. Ce soir, regardez, untel a chassé tous ses jambages (1) pour nous ! Lui a fixé ou pas la forme japonaise (2) (à suivre), avec une plume élégante toute en rondes (des anglaises) soignées. Le jeu n’en est que plus risqué, bien sûr, mais on s’inspire, mais on s’amuse, c’est la jouissance, un retour à l’enfance ! C’est vrai qu’on n’est pas libre comme l’air, mais des rituels, ce n’est pas mal non plus comme dopage à la Zazie-attitude. On ne s’attendait pas à tomber dans une telle dépendance aussi vite, et peut-être pour longtemps. Regarde, essaie, tais-toi : le jeu, la voix, t’as le choix, rien d’autre n’existe plus, s’il faut en croire des experts en adresse les lumières.