Accueil L’oulipienne de l’année La nuit
La nuit est femme

Page précédente Page suivante

La nuit... Quand la lampe sera allumée, elles ne pourront plus voir la nuit. Quand la lumière brille, seule la lumière compte car elle exerce une telle fascination ! En cette soirée, elle regarde la nue d’où sont chassées toutes les ombres. À la toile noire, des punaises cuivrées sont fixées avec une lune élégante arrondie comme une lunule soignée. La fraîcheur se fait sentir bien sûr, mais la respiration est facile et voilà les vacances et la villégiature ! La mer manque, c’est la vérité mais la voûte céleste est comme une image de l’infinitude. Elles ne s’attendaient pas à partir en vacances avec une telle rapidité et peut-être pour une durée aussi longue. Elle dit « Regarde cette étoile, elle semble bien réelle et pourtant, elle n’existe plus, à en croire les affaires de vitesse de la lumière ».

Jacqueline Jouette, Super-nana chez les Balances, Réunion syndicale 2004 / Éditions des Femmes 2006.