Accueil Z’écritoires En sortant des ateliers
L’industrie mentale

Page précédente Page suivante


Sous titre : la cellule analytique
Savez-vous qu’on peut maintenant analyser les cellules du cortex limbique et amygdalien [1] ? Non ce n’est pas de la biochimie, mais bien de la psychanalyse ! Vous êtes allongé avec des électrodes sur la tête (il n’est pas nécessaire d’être chauve) : détente, silence, puis quelqu’un d’invisible ou juste un déclencheur vous envoie des stimuli [2] bien placés et voilà que vous parlez de tout et de rien, vous riez ou pleurez, vous dialoguez avec l’invisible et au bout d’une petite heure, on vient vous débarrasser des électrodes, la séance est terminée. Vous reprendrez rendez-vous plus tard, si vous en éprouvez la nécessité et vous penserez peut-être : à quoi bon payer un psychanalyste qui sera aussi muet qu’une électrode ?


[1structures cérébrales engagées dans les émotions

[2petites décharges électriques