Zazie Mode d'Emploi
Accueil > L’oulipien de l’année > 2005 : Vers à soie > L’enterrement des vers de terre
Page précédente Page suivante

L’enterrement des vers de terre



C’est l’été, l’excès de sécheresse,
Les vers de terre décèdent.
Les merles s’empressent, enténébrés.
Regrets éternels.

Septembre se déverse,
Les vers de terre se relèvent,
Reprennent les percées.
Les merles s’empressent
Et prennent des verres de thé.

(merci Prévert)

Monovocalisme en e.


rss | admin | site sous spip