Accueil L’oulipienne de l’année Besoin de vélo
L’apéro, c’est l’école du temps

Page précédente Page suivante

On compte deux doses de pastis : un rien gustatif, un rien digestif. Le
cafetier alangui vous explique le mélange alchimique avec l’onde et, en
une seconde, voilà l’œuvre de cet empiriste servie avec amuse-gueules.
C’est son chef d’œuvre, on peut le dire, car ça t’a plu ce
germicide fantastique et enivrant. Ça te rend ta faconde : tu es celui qui
se souvient de farces. Avec qui on ne connaît plus qu’entraide,
jovialité et sociabilité.

Le jour où vous prenez un grand verre plein à ras bord, bien installé en
bonne équipe, le quotidien parait une mascarade en marge, pour guignols.
Vous vous en re-faites un petit derrière lui et vous attendez d’être un
peu schlass. Plus confusément, vous attendez la partie de cartes. Puis
vous concédez un dernier gobelet et allez voir votre chère blonde qui
attend votre retour.