Accueil Z’écritoires En sortant des ateliers
Héros & troufions

Page précédente Page suivante

Emphatique -
Voici nos amis, nos alliés, dans une halte si distinguée par le courage et le mérite qu’elle ne nécessite aucun garde-à-vous, tant la splendeur de ces troupes héroïques réside dans la grandeur de leur âme jamais meurtrie par aucun ennemi commun du bien de nos pays, exceptionnellement évolués dans leur foi indéfectible au progrès de l’humanité toute entière, accompagnés par une horde de femme prêtes à donner elles aussi leur sang, leurs enfants, leur jeunesse, leur vie même, pour sauver les Patries merveilleuses qui les ont vues naître, qui les ont mises au monde, et qu’elles mettent au monde à leur tour ; mais à quoi sert d’avoir des fils si ce n’est pour les offrir à la Nation toute entière, à la postérité de nos intérêts supérieurs, abreuvant de leurs cendres la terre chérie pour qu’elle puisse être à nouveau cultivée par un sang noble n’entachant aucune volonté suprême.

Réducteur -
Voici trois troufions anglais suscitant la curiosité morose des badauds, dont quelques femmes prêtes à n’importe quoi pour apparaître sur une photo où il n’y a pourtant aucune vedette, aucun événement particulier, si ce n’est de pauvres types qui ont un peu mal aux pieds et qui veulent un coup de rouge en échange d’une pause vulgaire pour le petit journaleux du journal de quartier, et qui vendra ses photos après guerre, comme un vautour déjà repu qui calcule encore ses futures bénéfices. On y voit surtout des femmes échevelées et quelques corps de métiers indéfinissables, surtout préoccupés à montrer qu’on porte encore la moustache dans la rue, ce qui n’est plus le cas des trois troufions probablement bouffés par la vermine et les poux jusqu’au fin fond de leurs culottes et de leurs calottes anglaises et qui sont venus faire bonne figure auprès de nos compatriotes afin de voir du pays et d’envoyer des cartes postales à leurs belles et recevoir des colis de marmelade de leurs mamans.

JPEG - 240.1 ko

Par Elsa.D