Accueil Les oulipiens de l’année Crochet à goutte d’eau
Double Haïkaï

Page précédente Page suivante
Crochet d’eau
Le granit superbe, parfois barré. Pas d’œil. Pas échancré. Il torse et le bouclier.
Lorsque c’est impossible, il reste l’ultime. Le cas.
Vous prenez l’eau. C’est pointu et acéré. Un granit. Vous le posez qui saille d’un millimètre. Voilà, posé à l’extrémité : trois marches. Vous respirez. Vous posez l’inférieur et vous chargez cette mince margelle. Très lentement. Tout geste encoche progressivement, à l’aplomb du crochet, au fur et à mesure, consolidé. Encore vous vous élevez. Évitez entièrement, l’air vibre.