Accueil L’oulipienne de l’année La nuit
De la difficulté qu’il y a à imaginer un Monde-Mondes idéal

Page précédente Page suivante

On n’aimerait pas forcément vivre en Arcadie mais parfois si
On n’aimerait pas vivre à la belle étoile mais parfois si
On aimerait vivre sous des ciels sans nuages mais pas tout le temps
On aimerait vivre sans drame mais peut-être qu’on ne l’évitera pas
On aimerait vivre avec des étoiles au plafond mais parfois non
On n’aimerait pas vivre sans le feu ou alors pas trop longtemps
On n’aimerait pas vivre sans gagner mais on verra la suite
On n’aimerait pas vivre sous hypnose ou alors juste une fois pour voir
On aimerait vivre à l’infini mais c’est quand même un peu long
On aimerait vivre dans la joie mais ça sera pour une autre fois
On aimerait vivre sans les keufs partout mais ça ne semble pas possible On n’aimerait pas vivre sans la lumière sauf pour dormir
On aimerait bien vivre à la mer mais c’est pas pour nous
On aimerait vivre la nuit mais il faut pouvoir travailler le jour
On aimerait vivre avec plus d’oxygène mais on prend ce qui vient
On aimerait vivre sans patrons et si possible tout le temps
On aimerait vivre sans quota de licenciements mais on se laissera pas faire
On n’aimerait pas vivre sans rire même quand ça va mal
On n’aimerait pas vivre sans les syndicats ou alors quand tout va bien
On aimerait vivre chez Testut mais si on est payé
On n’aimerait vivre sans l’usine mais on n’a pas trouvé le moyen
On aimerait vivre en vacances ou au moins un peu plus souvent
On aimerait vivre en wagon de train de plaisir mais il n’y en a pas en gare de Béthune
On n’aimerait pas vivre comme la Xième boîte qui ferme
On aimerait vivre les yeux dans le ciel mais il faut garder les pieds sur terre
On aimerait vivre zen mais il faut se bagarrer tout le temps

Geotges Jouec - Penser / classer le Monde-Mondes

Sur La Nuit de Jacques Jouet, Françoise Guichard vient également de composer ce palindrome :
Nô, brio sec et net : Nocturne rêvé. Lest. Novas, a casa, vont s’élever en rut contenté, ce soir. Bon...