Accueil Les oulipiens de l’année La nuit
Clotilde au brasier

Page précédente Page suivante

L’atrabile et l’anarchie
Ont flambé sur le terrain
Mort de la métallurgie
Entre désamour et dédain

Il y a des clous en nombre
Qu’au ciel la nuit fixera
La lune froide aux fins ongles
De feu nous hypnotisera

Les nuées à défaut de rives
Camp de vacance à qui en veut
Crame il faut que tu ravives
Cette nova née de tes vœux