Zazie Mode d'Emploi
Page précédente Page suivante

Ce soir rosi ventera sans entrave



Ce soir rosi ventera sans entrave, car l’ornèrent tonnerre et
averse avérés. Elle va relire l’irréel « Hurlâmes malheurs et
trips » en strip dessiné à dessein. Qu’un violent ventilo se
permette de tempêter, on le pressentait, et la persistante
bruine brunie se déglue en déluge. Nous attendons de détonants
courants sourçant tout électron. Soit ils cèleront leurs marques
à masquer, soit on les sent nets. On dirait que se raidit la
récolte électro-fusillée dans les feuilles des arbres, barrés,
mornes ou qu’un sermon vespéral a prélavés. Le cadre carde sa
vitre, pour la vêtir de câbles bâclés et ténus que suent les
ondées, sondée par la bastonnade d’abondantes soupes que pousse
et libère le bélier, qu’assène l’ânesse. J’estoquai cette
aquosité infiltrée, infertile mâtine que n’aiment ni Hébreux ni
herbeux pâturages. Aux tapageurs tonnerres, enterrons-nous tels
des mômes, en somme, pour sauter. Les autres oiront le noroît
qui semblait les timbales interrompre, et réprimeront leur
crainte criante.

« Sainte tisane entichera Catherine », Swarthy Harem (Rhythms Aware, MM)

Tous les mots significatifs sont suivis d’une anagramme.

N.B. : Certains couples sont déjà utilisés dans le livre notes / sténo d’Alain Chevrier.

Gilles Esposito-Farèse a aussi écrit


rss | admin | site sous spip