Accueil Les oulipiens de l’année Crochet à goutte d’eau
Ce projet c’est la goutte d’eau

Page précédente Page suivante
La manif est compacte. Elle glisse. Superbe.
Parfois, pas la moindre aigreur pour la contrecarrer.
Pas le moindre remous pour lui dresser un écueil.
Pas la moindre défection pour l’amoindrir.
Elle montre sa force.
Et la destination s’appelle Bastille, la bien nommée.
 
Lorsque les inégalités vont plein pot et que toute proposition de Grenelle social et de négociation est inaudible,
Il reste un moyen. Unique. Ultime.
La réserve des grands cas.
 
Vous refusez le projet de retraite de Sarko.
C’est un simple projet antisocial, mal venu et à enterrer
Un hameçon à manif.
Vous luttez contre l’Assemblée qui l’accepte
D’une petite majorité.
Voilà, il est voté.
À la régression majeure du projet, vous substituez une politique sociale qui déborderait la loi des marchés.
Vous respirez.
Vous osez proposer des marges inférieures.
Et vous changez lentement toute la loi sur ce qui rapporte à ces princes de l’oseille.
Pas trop lentement. Tout geste brusque pour faire abroger le projet sera sans reproche.
Progressivement, le choix de classe dénonce le projet.
Au fur et à mesure, le rejet enfonce sa pointe dans les couches sociales et se trouve consolidé.
Encore moins lentement, vous vous libérez.
Évitez à tout prix de cautionner sur quoi la société repose entièrement.
L’espoir vibre.
 
El Capital