Accueil Les oulipiens de l’année Vers à soie
Bombyx mori

Page précédente Page suivante

Bombyx mori nous murmurions dans nos buissons
dont nous n’avalions nul mûron ni blanc ni mol
abondant d’un sirop sans alcool
bombyx mori au doux sang-froid nous bruissions

mastiquant dans un bruit d’arrosoir moult ramifications
ça nous fit dormir mais autour du col
nous tissions un cocon rond du cap au sol
bavant un fil, puis dormions sans frissons

Lors moulinant on tira un fil canut
dont on fit du satin pour la Madona
fort joli tissu moulant tant d’attraits chics

Satin dont on la couvrit quand la Madona mourut
puis on planta l’automnal jardin qui l’inhuma
d’un buisson où sans fin nous murmurons bombyx