Accueil L’oulipienne de l’année Traverse la terre
Ainsi fond fond fon…

Page précédente Page suivante

L’argonaute aux antipodes
Traverse la terre heureux,
Celui que chantent les odes
Comme Ulysse le cauteleux.

Apercevant un poème,
Comme sur sa proie il fond,
Le déchiquète en morphèmes
Qu’il fond et en fait du chiffon.

La dérive n’est pas neuve.
Mais quand s’attaquera-t-il
À plus grand, un roman-fleuve
Qui lui coupera le babil ?